La Gravure sur verre Maorie et tatouage Polynésien décliné sur verre et cristal avec à des dessins maoris exclusifs
Gravure sur verre Maorie. Le tatouage polynésien, du tattoo maori au tattoo tribal. Les motifs de Polynésie : raie, salamandre (margouillat), tiki, tortue, hibiscus… Collection exclusive Tahiti, tropique, outre-mer.
Olivier a passé 13 ans en Polynésie et est imprégné de la culture et évidemment du tatouage polynésien.
Les tatouages polynésiens emblématiques, du tattoo maori au tattoo tribal. Les motifs de Polynésie : raie, salamandre (margouillat), tiki, tortue, hibiscus, poisson… sont autant d’exemples du Maori Tatouage.
Artistes, designers et graphistes illustrateurs conçoivent pour Verre Créations des lignes créatives, typées et polyvalentes.
La collection Mandala, associe la sobriété de ses motifs ethniques à des contenants modernes et design pour des créations très actuelles et toniques.


Gravure sur verre tatouage Polynésien

La cadeau personnalisé dans toute sa splendeur en y associant, lieu, date ou prénom gravé. Vous avez le choix de toutes les combinaisons possibles pour créer votre service à whisky personnalisé. Mais aussi ou cadeau personnalisé haut de gamme. Également, cadeau de mariage, anniversaire, souvenir de voyage. Les tatouages maoris sont en vogue depuis plusieurs années en occident. Ils sont cependant présents dans la culture polynésienne depuis plusieurs centaines d’années. Ils symbolisent la culture maorie et tournent essentiellement autour de grands thèmes. La pêche, la danse, la guerre, l’amour et la religion y sont représentés.

Les tatouages : Une origine polynésienne

Si aujourd’hui les tatouages sont à la mode dans le monde entier, ils tiennent leur origine de Polynésie. C'est d'ailleurs de là que provient l’étymologie du mot tatouage.

Les tatouages maoris : Une pratique vieille de plusieurs centaines d’années

Selon la culture polynésienne, le tatouage aurait des origine divines. Cette pratique aurait été mise en place pour la première fois par les deux fils d’un Dieu appelé Ta’aora. Ils souhaitaient séduire la « fille du premier homme » et dans ce but, s’ornèrent du premier tatouage de l’histoire.Le tatouage se développa chez les classes aisées et les chefs de guerre dans le but de raconter son histoire grâce à différents motifs. Les tatouages n’étaient donc pas un choix esthétique. Ils permettaient d’identifier ceux qui les portaient dès l’adolescence : classe sociale, sexe, âge, généalogie. La vie des polynésiens était donc inscrite sur leur peau.

Le tatouage polynésien : Symbole de prestige banni par les missionnaires

Contrairement à la mauvaise image que pouvait véhiculer le tatouage dans nos pays occidentaux jusqu’à récemment, porter un tatouage en Polynésie était un signe de prestige.Le rang social était défini par les tatouage maoris, ceux qui en avaient le plus étaient les plus respectés. Certains dessins et emplacements étaient d’ailleurs interdits aux polynésiens n’étant pas de haut rang. Les crânes recouverts de tatouages ayant opposé dernièrement la Polynésie et les tribunaux européens étaient destinés à certains guerriers de hauts rangs et aux prêtres. Cela n’était pas répandu chez la population polynésienne en général.La Polynésie fut découverte par les missionnaires et le tatouage fut banni à la même époque. Il fut considéré comme barbare à cause de son mode de réalisation : Via des os ou des dents des requins principalement. Les tatouages maoris n'ont été réhabilités qu’à partir des années 80 à Tahiti, et surtout aux îles Marquises. Ils ont ensuite connu l’essor que l’on peut voir aujourd'hui.

Le dessin polynésien : un symbole ancestral en plein essor

Les dessins polynésiens que nous réalisons chez Verre créations existent dans tous les thèmes qui peuvent représenter la vie quotidienne des maoris comme c’était le cas aux prémisses de cet art. Ils recouvrent aujourd’hui les corps des tatoués du monde entier et reviennent chez les jeunes polynésiens en quête d’un retour aux sources.Danse, Amour, Dieux, guerre, pêche, tortue maorie : tout autant de thèmes que l’on peut observer sur ces tatouages depuis des siècles. C'est une culture qui a failli disparaître et qui est revenue en force ces dernières décennies pour le plus grand bonheur des polynésiens et des tatoués du monde entier.

Tatouages tahitiens, maoris, marquisiens quelle différence ?

Les tatouages des îles marquises, à la différence des tatouages polynésiens, comprennent plus de détails et de motifs chargés notamment sur le visage.Tahiti a joué un rôle important dans la fin et la renaissance du « tatau » polynésien. Les explorateurs européens ayant considéré cette coutume comme païenne l’ont fait disparaitre. Il n’a réapparu, toujours à Tahiti, qu’en 1980, avec un style plutôt géométrique et répétitif. Les tatoueurs Samoan quant à eux sont les plus traditionnels d’entre eux. En effet, c’est la seule partie de l’archipel où les européens ne sont pas intervenus pour l’interdire.