Un salon du tatouage au pays du cognac – Sud Ouest 06/08/2017

Verren créations présente ses trophées

Anne-Laure de Chalup

Les professionnels du cognac espèrent séduire un nouveau public de tatoués.

« On est ancré dans notre région. Notre but est aussi de faire marcher le commerce local », a rme Dimitri Bonhomme, coorganisateur du Salon international du tatouage. Un appel qu’ont entendu les di érents corps de métier gravitant autour de la galaxie du cognac.

L’entreprise de gravure sur verre et cristal Verre créations a créé une collection spéciale tatouages d’inspiration maori. Olivier Giraud, son créateur, a vécu quinze ans à Tahiti. Il explique que ses gravures sont comme des tatouages : « La démarche est similaire, nous ne sommes pas que des prestataires, nous voulons montrer que la créativité est possible et que chacun peut venir nous voir avec une demande précise en tête, comme pour un tatoueur. »

Des trophées made in Cognac

L’entreprise cognaçaise, après s’être associée à Cognac blues passions, s’est vu con er la tâche de concevoir les trophées remis aux gagnants des différents concours de tatouages du week-end. Il s’agit de carafes personnalisées, gravées selon la technique du sablage. La maison Baron Otard a quant à elle, offert le précieux contenu aux gagnants.

Présents à l’entrée du salon, le stand de cognac espère conquérir un nouveau public. « Je suis sûre que les tatoueurs venus de loin voudront ramener une bouteille de cognac en souvenir de leur passage ici », assure la commerciale de Baron Otard. Pour sa première édition en terre cognaçaise, le Salon du Tatouage a su mêler deux mondes que l’on pourrait imaginer éloignés.